Défiscalisation sofica

Défiscalisation via dispositif SOFICA

Tout savoir sur la défiscalisation via dispositif SOFICA : est-ce la solution idéale pour réduire le montant de votre impôt ?

Informations générales sur la défiscalisation via dispositif SOFICA

Lien vers le texte de loi officiel

legifrance.gouv.fr

Ce texte est-il encore en vigueur en 2017 ?

Oui

Qu’est-ce que c’est ?

Pourcentage de réduction d’impôt sur montant investi.

Comment ça marche ?

La loi permet de bénéficier d’une réduction d’impôt en échange d’investissements dans la production et le financement de films.


Cette solution est-elle adaptée à vos besoins ?

Quelle tranche d’impôts est concernée ?

Si vous payez moins de 5000 € d’impôts par an.

Besoin d’un capital à investir ?

Oui

Besoin d’une épargne mensuelle nécessaire ?

Non


Pour aller plus loin

Pour qui ? Comment ?

Si vous investissez au sein d’une Sofica, (Société pour le Financement de l’Industrie Cinématographique et Audiovisuelle), vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu de 48 %. Celle-ci est imputable en totalité sur l’impôt de l’année de la souscription. C’est un produit qui n’est distribué qu’entre octobre et décembre de chaque année. Et la demande est généralement supérieure à l’offre.

Il s’agit de fonds gérés uniquement par les banques qui ont la possibilité d’investir 20 % de l’enveloppe dans la coproduction d’œuvres réalisées dans la langue du coproducteur majoritaire (s’il est membre de l’Union Européenne) et au moins 50 % dans des productions indépendantes, sans liens avec la Sofica.

Quel fonctionnement ?

Avant 2017, tout investissement dans une Sofica permettait de bénéficier d’une réduction d’impôts de 30 % des sommes investies. Depuis le 1er janvier,  cette réduction a été portée à 48 %, lorsque la Sofica a réalisé 10 % de ses investissements dans l’année suivant celle de la souscription, sous la forme de souscription au capital de sociétés de réalisation et qu’elle s’engage à consacrer au moins 10 % de ses investissements à des dépenses de développement d’œuvres audiovisuelles de fiction, de documentaire et d’animation sous forme de séries.

Cette réduction d’impôts est consentie dans une double limite : la souscription ne doit pas dépasser 25 % de votre revenu net et la réduction d’impôts sera de 10 000 € maximum (selon le principe des niches fiscales). Enfin, vous devez conserver vos parts entre 5 et 10 ans.

Quelles caractéristiques à prendre en compte ?

  • C’est un produit de capital risque, qui n’offre aucun mécanisme de liquidité avant terme. Votre capital investi est donc bloqué pendant la période en question.
  • La performance à attendre provient surtout de la réduction d’impôts obtenue.
  • C’est un produit de diversification de vos investissements, qui ne doit pas représenter plus de 10 % de votre patrimoine financier.
  • La réduction d’impôts n’étant pas reportable. Il est donc inutile d’investir un montant supérieur à ce que votre impôt vous permet d’imputer.

Quels risques ?

Les Sofica ne sont gérées que par des banques. Il y a donc des frais de gestion élevés. De plus, le cinéma est une activité très risquée. A ce jour, aucune Sofica n’a remboursé le nominal.

Quel avantage ? Quel inconvénient ?

Le + : c’est un avantage fiscal significatif.

Le – : il y a un risque important de perte sur le capital investi.

Le conseil de Franck Ladrière

C’est une opération à déconseiller. Malgré des avantages fiscaux importants, c’est presque un chèque en blanc que vous faites au cinéma, avec peu de chances de revoir 100 % de votre investissement. Au mieux, vous pouvez réaliser une opération blanche.

 

Une fois par mois,

Retrouvez les derniers articles parus sur le blog de
Franck Ladrière et ne ratez aucune information
pour réduire l’impact financier de l’impôt

en lui donnant du sens !