Défiscalisation Loi Girardin immobilier locatif

Défiscalisation Loi Girardin immobilier locatif

Tout savoir sur la défiscalisation via la Loi Girardin immobilier locatif : est-ce la solution idéale pour réduire le montant de votre impôt ?

Investir dans un bien immobilier neuf dans les DOM-TOM : la loi Girardin Immobilier

Lien vers le texte de loi officiel

legifrance.gouv.fr

Ce texte est-il encore en vigueur en 2017 ?

Oui

Qu’est-ce que c’est ?

Pourcentage de réduction d’impôt sur montant investi.

Comment ça marche ?

La loi permet de bénéficier d’une réduction d’impôt en échange d’investissements réalisés dans l’immobilier locatif neuf.


Cette solution est-elle adaptée à vos besoins ?

Quelle tranche d’impôts est concernée ?

Si vous payez entre 5000 € et 10 000 € d’impôts par an.

Besoin d’un capital à investir ?

Oui

Besoin d’une épargne mensuelle nécessaire ?

Oui


Pour qui ? Comment ?

La loi Girardin Immobilier a été mise en place en 2003 et remplace la loi Paul. Elle a pour objectif d’encourager l’investissement immobilier dans les DOM TOM. Destinée aux particuliers, elle est valable jusqu’au au 31 décembre 2017. 

Le principe consiste donc à se porter acquéreur d’un bien situé dans les DOM TOM. Vous pouvez l’utiliser à titre d’habitation principale ou  le mettre en location pour une durée de 5 ou 6 ans. A l’issue de cette période, vous être libre de l’occuper, de le louer en location saisonnière ou de le revendre.

Vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 25 à 50 %, pouvant même atteindre 64 %*. Sa base de calcul est le prix d’acquisition du logement neuf et prend en compte la surface du logement plus 14 m2 de terrasse, avec un plafond par mètre carré habitable.

Quelles conditions ?

  • Pour un même logement, la loi Girardin ne peut pas être cumulée avec d’autres réductions d’impôts.
  • Vous devez vous engager à conserver votre bien en tant que résidence principale pendant au moins 5 ans.
  • En location libre (sans plafond de loyers), votre réduction d’impôts sera de 40 % du prix d’achat, étalée sur 5 ans (8 % par an). Vous devez vous engager à louer votre bien nu pendant au moins 5 ans.
  • En location intermédiaire (avec plafond de loyers), votre réduction d’impôts sera de 50 % du prix d’achat, étalée sur 5 ans, (10 % par an). Vous devez vous engager à louer votre bien nu pendant au moins 6 ans.
  • Pas de possibilité de louer à une personne appartenant à votre foyer fiscal (parents, enfants…).
  • Le logement doit être occupé au plus tard 6 mois après son achèvement.
  • Le montant maximal de la défiscalisation est plafonné à 40 000€ par an et par foyer fiscal ou à 15 % des revenus déclarés (c’est le montant le plus élevé qui est pris en compte).

Quels risques ?

Attention au mirage : les risques sont identiques à ceux de la loi Pinel. Mais le marché locatif, bien que plus attractif, est beaucoup plus aléatoire. De plus, il faut tenir compte d’une donnée majeure : il y a dans les DOM TOM une accélération considérable du vieillissement des biens (humidité..) et leur entretien est irrégulier voire inexistant. Sans oublier les cyclones et/ou le risque sismique (les derniers événements sont là pour nous le rappeler !).

Quel avantage ? Quel inconvénient ?

Le + : un avantage fiscal plus attractif (mais vite couvert par les pertes en capital).

Le – : pas de pérennité de l’immobilier.

Le conseil de Franck Ladrière

C’est une opération de défiscalisation à éviter. Il est très difficile voire impossible de revendre son bien.

* Les taux de réduction sont majorés de 10 points lorsque le logement est situé dans une zone urbaine sensible (ZUS) et de 4 points si vous effectuez des dépenses visant à la production d’énergies renouvelables. 

 

Une fois par mois,

Retrouvez les derniers articles parus sur le blog de
Franck Ladrière et ne ratez aucune information
pour réduire l’impact financier de l’impôt

en lui donnant du sens !