Financer des projets solidaires et payer moins d’impôts

Financer des projets solidaires et payer moins d’impôts – Partie 1, Par Franck Ladrière

Choisir d’aider l’agriculture guyanaise

Selon l’article de la Tribune, l’épargne solidaire a connu une croissance de 18,3% en 2017 pour atteindre 11,5 milliards d’euros et financer des projets à visée sociale ou écologique. Mais il existe aussi un dispositif pour payer moins d’impôts tout en donnant du sens à cette obligation : le dispositif Girardin Agricole.

Article concerné :
Epargne : les français de plus en plus solidaires 
La Tribune – 28 mai 2018

Cet engouement des épargnants pour donner du sens à leur argent s’est effectué pour l’essentiel avec l’épargne salariale ou l’épargne bancaire. D’autres voies se sont ouvertes comme, par exemple, l’association Finansol qui s’intéresse à l’assurance-vie, en travaillant sur la création d’un contrat d’assurance-vie solidaire. Mais, avant d’investir dans des produits de ce type, il existe un moyen efficace de financer des projets solidaires, tout en ayant la possibilité de payer moins d’impôts : le dispositif fiscal Girardin Agricole.

Un dispositif fiscal adapté pour financer des projets solidaires et payer moins d’impôts

Celui-ci, encadré par l’article 199 undecies du code général des impôts, permet, depuis 1986, de bénéficier d’un avantage fiscal en échange du financement à fonds perdus de biens productifs neufs, utiles au développement économique des outre-mer. Tous types de biens peuvent ainsi être subventionnés par des contribuables, à condition de respecter un certain nombre de critères prévus par la Loi.

Après avoir participé au financement de biens industriels divers depuis 1988, c’est en 2011 que j’ai conçu et développé pour la société Dom Com Invest, ce dispositif. Disposant d’un cahier des charges strict, il a pour vocation d’aider au développement de la filière agricole guyanaise, dans une démarche éco-responsable et solidaire avec les exploitants.

Aider une communauté active en Guyane : les Hmong

Pourquoi cette région ? Il faut savoir qu’en 1977 la Guyane est peuplée par 55 000 habitants, avec une activité économique quasi nulle. Aujourd’hui, la population du département est de 255 000 habitants, avec un doublement attendu dans les 25 ans.

Ce dispositif Girardin Agricole a été mis en œuvre au profit de la communauté Hmong originaire du Laos et installée en Guyane à la fin des années 70 par le gouvernement, dans le but de développer l’agriculture. Les Hmong représentent environ 2 000 habitants et sont devenus aujourd’hui les premiers producteurs de fruits et légumes de la Guyane.

Il leur a permis d’aider à financer les travaux d’infrastructures indispensables pour améliorer leurs conditions de travail et de production avec une aide exclusivement dédiée à :

  • La création de dessertes agricoles (pistes agricoles) : l’accessibilité à la parcelle est indispensable pour l’agriculteur pour lui permettre de développer de nouvelles productions contribuant à l’autonomie de la Guyane, en privilégiant un circuit de distribution court.
  • La création de canaux : toute production agricole est contrainte à la maîtrise de l’eau et les canaux sont indispensables pour irriguer les plantations en période sèche et drainer les sols en période humide.
  • La création de pâtures : c’est le secteur agricole qui crée le plus et le plus vite de la Surface Agricole Utile (SAU), permet de nourrir le bétail et assure une gestion raisonnée des sols.

Le développement de la filière agricole et d’une production raisonnée respectueuse de l’environnement est devenu un des enjeux majeurs de la Guyane. A une période où l’immigration est au cœur des débats, le dispositif fiscal Girardin Agricole a fait ses preuves avec plus de 130 M€ d’investissements aidés.

Ils ont permis d’aider cette population d’agriculteurs, exemple d’intégration réussie en accompagnant leur développement économique qui ne s’est pas fait sans difficultés. Ou comment être solidaire tout en payant moins d’impôts.

Franck Ladrière

Une fois par mois,

Retrouvez les derniers articles parus sur le blog de
Franck Ladrière et ne ratez aucune information
pour réduire l’impact financier de l’impôt

en lui donnant du sens !