Merci de votre franchise Monsieur Pagny et honte à vous les polémistes et autres démagogues !

La confusion entretenue par les divers commentateurs, journalistes, politiques de droite, de gauche, est un grand classique lorsqu’il s’agit de parler de fiscalité, surtout lorsqu’il s’agit de personnalités, artistes, entrepreneurs qui réussissent, font rayonner la France et sont aussi à leur niveau de Grands Contributeurs au budget de l’Etat.

Lorsqu’on prend connaissance de la déclaration de Madame la Ministre des Armées, Florence Parly, ancienne secrétaire d’état au budget de Lionel Jospin entre 2000 et 2002, une spécialiste de la question à priori, on s’attend à avoir enfin un avis éclairé.

Et pourtant c’est tout l’inverse, Madame Parly déclare : «Chacun fait ses choix. Je pense que ceux qui aiment leur pays restent en France. Pour ma part, je n’ai pas envie de commenter ce cas que je trouve un peu indigne».

Votre réponse est surtout indigne de vous Madame la Ministre en faisant de la démagogie d’un autre temps, ce n’est pas ce que nous attendons d’un membre du gouvernement progressiste, alors même que vous étiez en poste lorsque Monsieur Pagny a appris à ses dépens, comment notre système fiscal peut détruire des vies, des carrières et heureusement pour lui, le succès de ses chansons lui a permis de payer la note et de continuer à vivre dignement.

Je connais bien notre système fiscal, je le pratique depuis presque 25 ans et mon activité réglementée est justement d’obtenir des avantages fiscaux pour des contribuables qui veulent donner du sens à leur impôt, avoir la certitude d’un impôt utile.

Il ne sera jamais question d’exil fiscal pour Monsieur Pagny, il est français et génère depuis le début de sa carrière l’essentiel de ses revenus en France, il continue de ce fait à payer ses impôts en France sur les prestations qu’il réalise en France, et il paie donc ses impôts au taux fort puisque comme vous le savez, compte tenu de son niveau de revenus, c’est environ 70% de ses revenus qu’il verse chaque année au Trésor Public.

Il n’y a donc pas de sujet le concernant, d’exil fiscal, de changement de situation, c’est du fantasme médiatique, car il peut aller vivre 100% de son temps à l’étranger, il continuera toujours de régler ses impôts sur ses revenus en France.

Le vrai sujet qui a déclenché cette polémique est de découvrir l’avantage fiscal qu’offre le Portugal pour attirer des talents en exonérant d’impôt les royalties de ses résidents étrangers s’installant sur son territoire. Monsieur Pagny qui a la chance de percevoir des royalties sur la vente de ses disques, ce qui correspond selon ses déclarations à 30% de ses revenus, a donc la possibilité de bénéficier de ce régime attractif en installant sa résidence fiscale au Portugal.

Le Portugal, c’est l’Europe, et il faut remercier Monsieur Pagny pour sa franchise en déclarant vouloir profiter de cet avantage, c’est son droit, car nul n’est censé payer plus d’impôt qu’il ne doit ! C’est le principe de base de notre système fiscal.

Plutôt que d’alimenter la polémique, on attend de l’audace de ce gouvernement qui nous promet des réformes attendues depuis des décennies, on veut encore y croire, améliorer l’attractivité fiscale de notre pays en fait partie.

Quand on constate l’usage qui est fait de nos impôts, les abus, gaspillages, désinformations politiques, privilèges des uns, arrangements entre amis des autres, nous qui n’avons seulement le droit de payer sans même avoir un merci en retour, laissez nous au moins la liberté de prendre le contrôle de notre impôt, pour en réduire légalement un peu l’impact, nous les 10 % de contribuables, les Gentils Contributeurs qui payons 90 % de l’impôt sur le revenu !

Une fois par mois,

Retrouvez les derniers articles parus sur le blog de
Franck Ladrière et ne ratez aucune information
pour réduire l’impact financier de l’impôt

en lui donnant du sens !