Guyane

Franck Ladrière répond aux 7 questions les plus posées sur la Girardin Agricole

Vous êtes prêts à choisir le dispositif Girardin Agricole pour rendre votre impôt utile mais vous hésitez encore. Franck Ladrière répond aux  7 questions qui sont le plus fréquemment posées. Pour vous aider à faire le bon choix !

1. Qui peut bénéficier du dispositif Girardin Agricole ?

La Girardin Agricole est fondée sur les mêmes principes que la Girardin Industriel, dispositif plus répandu. Elle permet au contribuable, personne physique, domicilié fiscalement en France au sens de l’article 4B du CGI, de bénéficier d’une réduction d’impôt basée sur les investissements effectués par des exploitations agricoles dans lesquelles il participe au financement sous forme de subvention. Tout contribuable payant plus de 10 000 € d’impôt sur le revenu est concerné.

2. Quelle est la rentabilité fiscale du dispositif ?

En pratique, en échange de votre subvention, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt supérieure à votre apport financier. Un exemple : vous voulez réduire votre imposition de 30 000 €. Il vous suffit alors d’apporter 24 000 € en Girardin Agricole (à affiner selon les situations) et vous gagnez la différence, soit 6 000 €, en pouvoir d’achat.

Votre apport représente, en fonction de la période de souscription, entre 77 % et 81 % de la réduction d’impôt souhaitée. Enfin, le retour fiscal sur un an est de 10 à 25 % pour une solution Girardin Industriel alors qu’il est de 23,46 à 29,87 % pour notre solution Girardin Agricole.

3. Quels sont les risques du Girardin Agricole ?

La Girardin Agricole conçue par Dom Com Invest et Franck Ladrière est une solution simple et très fiable. Les projets financés, leur structuration, l’implication de la direction opérationnelle et la catégorie d’exploitants aidés (les Hmong en Guyane) permettent de réunir un exceptionnel encadrement des risques.

Et, les exploitants agricoles guyanais, bénéficiaires du dispositif dans un rapport gagnant/gagnant avec les contribuables qui décident de subventionner leurs besoins d’investissements, s’engagent contractuellement au respect de l’ensemble des règles et obligations édictées à l’article 199 undecies B du CGI.

4. Pourquoi la Girardin Agricole est plus sûre que la Girardin Industriel ?

Avec la Girardin Agricole, le risque est maîtrisé par la nature des investissements soutenus. Dans le cadre d’une Girardin Industriel, vous investissez dans du matériel, qui peut subir un sinistre pendant sa période d’exploitation ce qui ne garantit pas toujours une bonne fin fiscale.

Alors que nous soutenons des projets durables et pérennes (comme les pistes ou les canaux de drainage). Et tout investissement est réalisé dans le cadre d’une structure juridique plus sûre pour l’investisseur (la SAS).

5. Qu’est ce qui me garantit la bonne fin fiscale de mon investissement ?

En créant la Girardin Agricole, Dom Com Invest s’est assuré de sa bonne fin fiscale auprès des services de Bercy, tant pour les investissements que pour sa structuration originale. Le dispositif a été validé par trois réponses formelles en 2011, 2016 et 2017. Ces rescrits fiscaux sont garants à terme de la bonne fin des investissements subventionnés.

6. Comment Dom Com Invest s’assure de la bonne utilisation de ma subvention d’investissement ?

Dom Com Invest vous garantit un suivi rigoureux de tout projet. Une équipe locale, assistée d’experts indépendants, assure le suivi de chaque investissement financé jusqu’à son terme. C’est elle qui choisit également les prochains projets à suivre et opère pour chacun d’entre eux une sélection rigoureuse sous sa responsabilité d’opérateur outre-mer.

7. Pourquoi choisir Dom Com Invest ?

Au-delà de notre expérience de plus de 20 ans dans ce domaine et notre connaissance approfondie de la Guyane, nous offrons à nos clients la certitude d’un impôt utile en toute transparence. Nous nous impliquons tant humainement que financièrement dans chaque projet, ce qui nous oblige (pour nos clients et pour nous même) à nous assurer de la bonne fin de l’opération. Cela n’est pas le cas de nombreux acteurs présents aujourd’hui sur le marché.

Enfin, les populations aidées (les Hmong) et un territoire à fort potentiel comme la Guyane nous motivent chaque jour à développer ce dispositif unique en matière de défiscalisation.

Franck Ladrière

Une fois par mois,

Retrouvez les derniers articles parus sur le blog de
Franck Ladrière et ne ratez aucune information
pour réduire l’impact financier de l’impôt

en lui donnant du sens !