Les atouts de la Girardin Agricole

Les 7 atouts clés de la Girardin Agricole (vs la Girardin Industriel), selon Franck Ladrière

Si la Girardin Industriel s’est imposée comme la solution la plus efficace aujourd’hui pour optimiser sa fiscalité, la Girardin Agricole de Dom Com Invest et Franck Ladrière présente des atouts supplémentaires.

 

1. C’est une solution éthique et solidaire

Contribuer au développement économique de la filière agricole guyanaise en finançant ses besoins d’infrastructure donne un véritable sens à votre impôt. Vous avez la certitude que celui-ci est utile à l’économie locale.

2. Un rendement fiscal supérieur

Le retour sur investissement sur un an est de 10 à 25 % pour une solution Girardin Industriel alors qu’il est de 23,46 à 29,87% pour notre solution Girardin Agricole.

3. Une structure juridique plus sûre

Tous nos investissements Girardin Agricole sont réalisés dans le cadre d’une SAS et non pas d’une SNC, comme la majorité des Girardin Industriel. Ce qui vous garantit une responsabilité limitée à la hauteur de l’apport financier alors que dans une SNC, elle est indéfinie et solidaire avec les autres associés. En outre, la SAS n’impose aucune obligation sociale alors que, en étant associé d’une SNC, vous devez obligatoirement adhérer au régime social des commerçants (RSI).

4. Un risque quasi nul

Tout d’abord le risque d’exploitation de la Girardin Agricole est quasi nul (par la nature même des investissements) alors que celui de la Girardin Industriel demeure réel, même s’il est faible. En outre, concernant le risque fiscal, l’opérateur est généralement obligé de garantir la bonne fin fiscale par la souscription d’une assurance ad hoc très coûteuse. Alors que, dans le cas de la Girardin Agricole de Dom Com Invest, les investissements soutenus sont couverts par plusieurs rescrits fiscaux qui permettent aux contribuables et leurs conseils de bénéficier d’un ratio rendement/risque sans équivalent sur le marché.

5. Un financement gagnant/gagnant

L’investissement peut se faire grâce à un financement bancaire avec clause de non recours en cas de non paiement des loyers par l’exploitant ce qui est généralement le cas dans les solutions Girardin industrielle. Avec la Girardin agricole, le financement se fait directement par les exploitants sous forme de crédit vendeur, dans un rapport gagnant/gagnant avec les investisseurs, un engagement fort de l’exploitant pour la bonne fin des opérations.

6. Une véritable implication de tous les acteurs

Tout d’abord au niveau de l’opérateur, c’est-à-dire Dom Com Invest. Dans le cas de la Girardin Industrielle, elle est limitée à la direction opérationnelle des SNC pendant 5 ans. Alors que, dans notre cas, nous souscrivons au capital des SAS à hauteur de 34 % et nous  en assurons effectivement la direction opérationnelle pendant 5 ans. Ce qui vous garantit une vraie implication de notre part.

Enfin, nous avons également constaté tout au long de ces années que cette implication est également supérieure chez un agriculteur, en particulier dans la communauté Hmong, que chez un industriel. Son lien et son attachement à la terre et à son « patrimoine professionnel » est, logiquement, beaucoup plus fort.

7. Une vraie transparence

Par la nature même des investissements et le cadre juridique choisi, nous sommes soumis à une véritable obligation de transparence à toutes les étapes qui est mise en pratique par un espace intranet dédié aux contribuables et à leur conseil pour accéder à tous moments aux informations les concernant. Cela ne peut que rassurer chaque investisseur et renforcer la crédibilité de la Girardin Agricole.

Franck Ladrière

Une fois par mois,

Retrouvez les derniers articles parus sur le blog de
Franck Ladrière et ne ratez aucune information
pour réduire l’impact financier de l’impôt

en lui donnant du sens !