Girardin outre-mer : il n’y a pas mieux pour faire baisser ses impôts !

Le Girardin outremer : votre atout pour faire baisser vos impôts, Par Franck Ladrière

Pour Franck Ladrière, le produit Girardin est le seul investissement productif offrant un vrai rendement tout en participant à l’économie réelle en outremer. Il offre aux contribuables l’opportunité de reprendre le contrôle de leur impôt, tout en participant au développement économique d’un territoire.

 

Les Dom Com (comme la Guyane) ont bénéficié depuis longtemps déjà d’avantages particuliers, en particulier en raison de leurs difficultés économiques. Après les dispositifs Pons et Paul, le dernier en date, appelé «Girardin industriel» est particulièrement  intéressant pour les contribuables.

 

Une « mise » de 10 000 € pour une réduction d’impôts de 12 500 €

Le dispositif Girardin consiste à acquérir des parts de sociétés gérées par des cabinets spécialisés, qui, à l’aide d’un prêt complémentaire, achètent des outils industriels (ou effectuent des investissements productifs) pour les louer à un exploitant local durant cinq ans. On ne les récupère pas à l’issue de ce délai (ils sont rétrocédés à l’exploitant pour une somme symbolique) mais, comme le précise le site Capital.fr, « cela importe peu car la réduction d’impôts obtenue porte sur l’ensemble du montage. Un exemple : si vous investissez 10 000 euros avant le 31 décembre de l’année en cours, vos impôts seront réduits de 12 500 euros environ. Le seul risque est que le montage « déraille » (matériel non livré, faillite de l’entrepreneur avant cinq ans…). L’avantage fiscal doit alors être remboursé au fisc ».

Le financement d’outils standard est accessible à partir d’une mise de 5 000 euros. Selon le montage, il offre une rentabilité nette de frais de 14 à 18 %. Généralement, les montages s’effectuent via une SNC (société en nom collectif), sauf chez Dom Com Invest où nous avons privilégié la SAS (voir ci dessous).

En effet, avec la SNC, vous risquez, en cas de problème d’être solidaire des pertes subies. En outre, pour réduire les risques, il faut également répartir la mise sur cinq ou dix exploitants. Du coup, si l’un fait faillite avant les cinq ans réglementaires, le matériel qui lui était loué pourra être reloué aux autres. C’est ce que nous pratiquons également chez Dom Com Invest et naturellement, cette solution est à privilégier.

Une solution encore plus sûre avec les 4 atouts Dom Com Invest

Comme le précise donc Capital.fr, le produit Girardin est donc le seul investissement productif offrant un vrai rendement tout en participant à l’économie réelle en outremer. Il offre aux contribuables l’opportunité de reprendre le contrôle de leur impôt, tout en participant au développement économique de leur pays.

Et, avec Dom Com Invest, vous allez encore plus loin. En effet, les projets financés, leur structuration, l’implication de la direction opérationnelle et la catégorie d’exploitants aidés permettent de réunir un encadrement optimal des risques, au contraire d’autres investissements « Girardin » :

  • Tous nos projets sont structurés en SAS. Ce qui constitue un avantage fort par rapport à celle des Sociétés en Nom Collectif. Cela vous permet, en tant que souscripteur, de limiter le risque à votre seul apport et d’éviter les inconvénients liés au régime des commerçants (RSI).
  • Les garanties réglementaires de Dom Com Invest sont assorties de deux rescrits fiscaux sur les investissements réalisés.
  • Le financement est réalisé directement par l’exploitant qui engage sa responsabilité sur la bonne fin de l’opération.
  • Il y a un vrai accompagnement des exploitants agricoles guyanais locataires qui doivent exploiter les investissements productifs pendant 5 ans. Ils sont visités annuellement pour vérifier le bon état des immobilisations en exploitation et évaluer les besoins futurs pour le développement de leurs activités. Ils s’engagent contractuellement au respect de l’ensemble des règles et obligations édictées à l’article 199 undecies B du CGI. La bonne fin fiscale de l’opération sera donc, dans tous les cas, assurée.

Franck Ladrière

Une fois par mois,

Retrouvez les derniers articles parus sur le blog de
Franck Ladrière et ne ratez aucune information
pour réduire l’impact financier de l’impôt

en lui donnant du sens !