Zoom sur la Guyane : de la géographie du territoire à sa gestion administrative, Par Franck Ladrière

Non, la Guyane n’est pas une île ! Le territoire, situé en Amérique du Sud n’est pourtant pas un département d’outre mer comme les autres. Franck Ladrière vous propose de le découvrir plus en détail.

 

La Guyane est frontalière du Brésil sur près de 730 km et du Suriname sur 510 km, faisant du Brésil le pays ayant la plus grande frontière terrestre avec la France. La région est essentiellement couverte d’une vaste forêt tropicale humide (près de 98 % de son territoire), bordée de mangroves côté mer. Le sous-sol est constitué d’un bouclier rocheux ancien, riche en latérite pauvre et acide, qui forme un relief dit en peau d’orange et entaillé par les réseaux de fleuves et rivières. Ces derniers sont les principaux axes de circulation depuis des siècles.

 

Un relief peu élevé pour un climat équatorial

Le relief de la Guyane s’est modelé à partir d’un socle ancien bordé par une plaine littorale. L’essentiel de la région se trouve à une altitude comprise entre 100 et 200 mètres. Deux grandes régions peuvent être distinguées :

  • la plaine côtière ou « terres basses » qui s’étend sur quelques dizaines de kilomètres depuis la frontière maritime. Elle représente environ 450 000 ha recouverts de marécages et de savanes. C’est une plaine alluviale, plus ou moins inondable, d’une altitude souvent inférieure à 30 mètres ;
  • les terres hautes qui se développent sur le plateau des Guyanes et représentent près de 95 % du territoire dont la plus importante caractéristique est une colline convexe qualifiée de demi-orange, grossièrement circulaire, haute de plusieurs dizaines de mètres pour un diamètre supérieur au kilomètre. Ces demi-oranges, présentes en grand nombre, donnent aux terres hautes l’aspect d’une mer de collines.

La Guyane possède un climat équatorial humide. La température moyenne y est de 25,5 °C. La précipitation annuelle est en moyenne de 2 816 mm (relevés de Météo France). Cayenne connaît une saison humide de décembre à juillet et une période plus sèche durant le reste de l’année. Les précipitations commencent à décroître en juillet, avec pour creux les mois de septembre et octobre qui sont dits « mois secs ». Le mois le plus humide est le mois de mai.

 

Une assemblée unique et une organisation territoriale de la justice

La Guyane est une région administrative dont la préfecture est Cayenne. Elle constitue avec la Guadeloupe et la Martinique (qui elles, sont des îles !), les départements français d’Amérique (DFA). Elle dispose d’une assemblée unique ou « collectivité unique » (suite au référendum de 2010 réunissant le Conseil régional et le Conseil général).

Au niveau communal, il existe 22 communes dirigées par des maires. Certaines de ces communes ont des superficies supérieures aux départements métropolitains. De plus, certaines communes sont subdivisées en villages supervisés par des capitaines (comme par exemple le village de Cacao, fief de la communauté Hmong, dépendant de la commune de Roura). Par ailleurs, la Guyane est représentée au niveau national par deux députés et deux sénateurs.

Depuis le 1er janvier 2012, La Guyane possède à nouveau sa propre cour d’appel (supprimée en 1947), ce qui évite que les dossiers soient traités à plus de 2 000 km de Cayenne (précédemment à Fort de France, en Martinique). De même, il existe un tribunal administratif complètement autonome.

Franck Ladrière

Une fois par mois,

Retrouvez les derniers articles parus sur le blog de
Franck Ladrière et ne ratez aucune information
pour réduire l’impact financier de l’impôt

en lui donnant du sens !